SCAP

Actualité :

Premier trimestre 2012 : suite à l'examen des annexes régionales de la SCAP, les régions métropolitaines ont fait remonter les noms des Projets Potentiellement Eligibles " SCAP ". Plus de 90% des régions ont transmis leur liste de projets.

Un grand nombre des sites d'intérêt géologique faisant partie de l'analyse menée par le Muséum et la CPPG vont être pris en compte.

 

Contribution à la Stratégie de Création d'Aires Protégées terrestres métropolitaines ou SCAP

À la suite des décisions prises lors du Grenelle de l'environnement, le lancement d'une stratégie de création d'aires protégées terrestres a été initiée le 8 décembre 2008 par le ministère en charge de l'environnement (MEEDDM). Ce lancement s'est fait au sein d'un comité de pilotage spécifique (= groupe de travail et de réflexion) auquel participent notamment les têtes de réseau d'espaces protégés (Parc Nationaux, Réserves Naturelles, Parc Naturel, ONF etc…) et le Muséum National d'Histoire Naturelle.

Ce travail a pour objectif de permettre, sur la base d'un diagnostic du réseau des espaces protégés actuels, d'identifier les projets possibles de créations pour les années à venir. L'objectif final est de passer d'une logique d'opportunité à une vision stratégique globale visant à combler les lacunes du réseau existant. En termes d'objectifs, il est prévu de placer 2% du territoire terrestre métropolitain sous protection forte dans les dix prochaines années (contre 1,2% actuellement surtout biologique par ailleurs).

Dans ce cadre, le Muséum et un groupe d'experts (la Conférence Permanente du Patrimoine Géologique (CPPG), ont été sollicités pour conduire des travaux adaptés aux enjeux " géodiversité " de cette stratégie. Ces travaux ont particulièrement eu comme objectif de mener une réflexion pour définir les sites d'intérêt géologique remarquables pour lesquels la responsabilité de la France est forte en termes de protection.

Fin 2009, deux documents ont été produits pour le ministère :

  • une " Contribution de la CPPG à la stratégie de création d'aires protégées terrestres métropolitaines ". Ce texte défini, entre autre, quatre catégories de sites d'intérêt géologique à prendre en compte dans la cadre de la SCAP :
    1. les étalons internationaux,
    2. les sites ponctuels de conservation,
    3. les grands ensembles géologiques,
    4. les paysages géologiques à l'interface entre géologie et géographie ou autres;
  • l'élaboration d'une liste non-exhaustive de sites d'intérêts géologiques majeurs non protégés (ou de manière insuffisante) actuellement, à prendre en compte dans le cadre d'une Stratégie de Création d'Aires Protégées terrestres (148 sites renseignés (intérêt géologique, localisation, protection actuelle etc.), discutés à partir de plus de 300 sites initiaux.

Août 2010 : la circulaire du 13 août 2010, relative aux déclinaisons régionales de la stratégie nationale de création des aires protégées terrestres métropolitaine a été envoyée aux régions après signature du ministre en charge de l'écologie. Cette circulaire reprend 140 sites de la liste élaborée par le Muséum et la CPPG, représentant les enjeux géodiversité de la SCAP.

 

Documents en téléchargement :

Liste non-exhaustive des sites géologiques à prendre en compte dans le cadre de la SCAP, retenus par les régions
Contribution de la CPPG à la SCAP, 10 juin 2010
Brochure Stratégie de Création des Aires Protégées, 12 août 2010

Référence :

G. Egoroff, P. De Wever, A. Cornée et K. Monod (2011) - Du Grenelle 1 à la protection du Patrimoine Géologique. Géochronique, 119, page 17.

11/04/14